Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Pierrimo, Agence immobilière LE BLANC MESNIL 93150

L'actualité de CENTURY 21 Pierrimo

Convois dangereux au BLANC MESNIL

Publiée le 12/07/2014

L’Etat et la SNCF lancent un nouveau projet d’autoroute ferroviaire qui traverserai DRANCY, BLANC MESNIL, BOBIGNY et NOISY LE SEC faisant circuler des trains d’un kilomètre de long transportant toutes sortes de produits, y compris des matières dangereuses !

En accord avec J.C LAGARDE, maire de DRANCY la ville de BLANC MESNIL dirigé par son nouveau maire Mr T. MEIGNEN décide de déposer une plainte correctionnelle devant le procureur de la République de BOBIGNY.

Le projet de l’Etat et de la SNCF d’ouvrir au cœur de ses deux villes une autoroute ferroviaire fait grand débat. Thierry Meignen, a demandé à Maitre Nicolas GARDERES, jeune avocat et docteur en droit de 32ans, de le porter devant la justice.

Mr GADERES rappelle que « le droit à un environnement sain est inscrit dans la Constitution depuis 2005. Ce droit doit être respecté. En interdisant toute nouvelle construction pouvant accroître la population dans un large périmètre, l’Etat reconnaît que cette zone est dangereuse mais il ne protège pas ceux qui y vivent aujourd’hui, C’est Ubuesque ! »

A cet effet la ville du BLANC MESNIL prendra en charge 100% des frais de justice et vous demande de déposer plainte contre  l’Etat et la SNCF en remplissant le coupon ci-dessous et de le déposé à l’accueil de la mairie ou à envoyer à M. Le maire du BLANC MESNIL, hôtel de Ville, place Gabriel Peri 93150 LE BLANC MESNIL. Le but étant de submerger le tribunal correctionnel de BOBIGNY par des centaines de plaintes recevables.

BLANC MESNILOIS A VOUS DE JOUEZ !

Notre actualité